Sélectionner une page

Communiqué de François Paradol, délégué départemental du Rassemblement National du  Val-de-Marne

Ce jeudi a été annoncée par le Ministère de la Justice la création d’une prison de 700 places à Noiseau, sur l’emplacement de l’ancien site France Télécom.

Cette décision, prise sans aucune concertation avec les habitants et élus locaux, démontre une nouvelle fois, si cela était nécessaire, l’immense mépris qu’a le pouvoir macronien à l’égard de la démocratie locale, des réalités de terrain et de l’enracinement. Ce site était destiné à accueillir un agro-quartier, dont la remise en cause au profit d’une prison menace des centaines d’emplois.

Le Rassemblement National du Val-de-Marne condamne cette décision et appelle ses soutiens à se joindre aux protestations organisées localement. Si l’augmentation significative du nombre de places de prison est bien nécessaire pour mettre en œuvre une politique plus ferme à l’égard de la délinquance, les sites d’accueil de nouvelles prisons doivent être davantage adaptés, la population et les élus consultés. Le Val-de-Marne accueille déjà à Fresnes une des plus grandes prisons de France, et a donc largement pris sa part.

Rappelons que pour endiguer la surpopulation carcérale dans notre pays, l’expulsion automatique des criminels et délinquants étrangers, et la mise en place d’accords bilatéraux permettant que les étrangers condamnés purgent leur peine dans leur pays d’origine, seraient des mesures prioritaires et très efficaces !