Sélectionner une page

Communiqué de presse de Thierry Devige et de Jean-Marie Rougier, 

Cela fait une semaine que la racaille du Bois-l’Abbé s’en prend aux forces de Police à coup de mortiers, de bombes avec acide et de cocktails Molotov suite à des interpellations début mai. Dans ce quartier de Champigny, devenu une zone de non-France, les honnêtes résidents doivent vivre terrés.

Une nouvelle fois, Champigny fait la une des médias nationaux après les agressions du 1er janvier durant lesquelles une policière avait été rouée de coups alors qu’elle était à terre.

En 5 mois, aucune initiative de la part de la majorité municipale pour faire revenir le calme et surtout l’ordre au Bois-l’Abbé, quartier classé pourtant Zone de Sécurité Prioritaire. La Mairie, comme à son habitude, se défausse sur l’État et se montre incapable de protéger les Campinois d’une racaille dont elle devient, par conséquent, la complice passive.

Le Front National de Champigny demande au Préfet du Val-de-Marne l’instauration d’un couvre-feu immédiat dans le quartier du Bois-l’Abbé. Nous souhaitons également que la Police nationale puisse bénéficier de renforts exceptionnels afin de pouvoir nettoyer définitivement ce secteur de notre ville des dealers, casseurs et délinquants de tout poil, qui doivent par ailleurs être privés de toutes aides sociales. S’ils sont mineurs, cette mesure doit être appliquée à leurs parents.

Enfin, nous exigeons une nouvelle fois la création d’une Police municipale armée.