Sélectionner une page

Communiqué de presse de Thierry Devige et Jean-Marie Rougier

Suite à l’évacuation ce matin du campement illégal de La Villette, les clandestins ont été relogés aux frais du contribuables dans des gymnases de Paris et autres villes d’Ile-de-France.

A Champigny, c’est le gymnase Maurice-Baquet qui a été réquisitionné pour accueillir une centaine de clandestins, à 90% des hommes musulmans.

Champigny sert donc aujourd’hui de « trop-plein » à la ville de Paris qui n’ont seulement n’a pas pris les mesures nécessaires pour éviter l’arrivée et le séjour des clandestins mais qui, de surcroit, pratique une politique d’appel d’air qui rejaillit aujourd’hui sur notre ville.

Ainsi les Campinois qui payent impôts et cotisations sont privés d’un équipement sportif au profit de délinquants. Car oui, les clandestins sont des délinquants qui sont entrés illégalement sur notre territoire sans entamer de démarches qui auraient pu leur permettre de séjourner chez nous en toute régularité.

Pire, la proximité du gymnase Maurice-Baquet et de la cité sensible des Boullereaux, plateforme du trafic de drogue et de l’islamisme, va faire de ce quartier une véritable poudrière au détriment de la sécurité de nos compatriotes.

Le Front National de Champigny demande l’évacuation du gymnase Maurice-Baquet afin qu’il soit rendu à la jouissance des Campinois. Il réclame également la présence de forces de Police exceptionnelles et constantes à l’abord du gymnase jusqu’à l’expulsion des clandestins afin de sécuriser les honnêtes Campinois.